Pour mieux improviser, préparez-vous bien !

temps de lecture (à voix haute) : 1 min. 40 sec.

Bien se préparer à une intervention orale, ce n’est pas devenir incollable sur le sujet. Chercher à tout savoir jusque dans les moindres recoins ne vous sera d’aucune aide, bien au contraire : cela n’aura pour principal effet que de vous focaliser sur la fameuse « question-piège-qui-met-mal-à-l’aise-et-qui prouve-que-vous-êtes-un peu-un-imposteur-ha-ha-ha ».

Certes, vous devez maîtriser votre sujet. Mais la maîtrise, c’est d’abord et surtout le fait d’assumer le périmètre d’expertise dont vous disposez, et qui est défini de façon raisonnable par rapport à votre auditoire et votre objectif. Ne pas tout savoir du sujet n’a rien à voir avec votre crédibilité. De toute façon, vous ne parlerez que de ce que vous connaissez, donc, pour garder totalement confiance, il suffit que vous ayez suffisamment de choses dans votre hotte pour alimenter votre speech.

Au lieu de réviser frénétiquement chaque détail, vous vous concentrerez au contraire sur l’essentiel. Qu’avez-vous à dire, au fond ? et quelles sont les 3 ou 4 principaux jalons qui portent votre propos ? À partir de là, des tas de choses vous reviendront pendant votre allocution, y compris même certaines que vous n’aviez pas prévu de dire : des exemples, des métaphores, des expériences personnelles particulièrement emblématiques de votre propos. Bref, vous pourrez improviser.

Une bonne préparation, ce n’est donc rien d’autre que :checklist2

  • Faire la liste des idées, exemples, raisonnements, comparaisons… que vous avez envie de dire
  • Trouver l’idée principale qui s’en dégage, et qui sera votre message central
  • Organiser votre démonstration en quelques étapes-clés
  • Choisir soigneusement votre entrée en matière

Et pour être sûr de faire les choses dans l’ordre, aidez-vous du SPEECH IN THE POCKET que vous pourrez télécharger gratuitement ici ! Il ne vous restera plus qu’à arriver avant l’heure pour vous mettre dans les meilleures conditions possibles et… show must go on !

Vous voulez être informé des prochains articles ? inscrivez-vous à droite pour recevoir une notification par e-mail. Cet article vous plaît ? Faites-en profiter les autres en le partageant sur vos réseaux. Vous avez un avis sur la question ? Une question sur cet avis ? Laissez un commentaire.

Publicités

Un commentaire

  1. Un article intéressant qui colle parfaitement à ma façon de penser : la préparation est une étape indispensable pour une bonne prise de parole en public. J’ajouterai juste qu’il est utile de faire un plan de son discours et d’apprendre celui-ci par cœur car s’il ne s’agit pas d’être un robot qui répète un texte connu sur le bout des doigts, connaître la structure de son discours permet de ne pas se perdre et de toujours pouvoir se rattraper en vol !

    Sinon pour faire écho à ton idée selon laquelle il est inutile de savoir tout sur tout (d’autant plus qu’on est d’accord, c’est parfaitement impossible), il ne faut pas hésiter à le dire lorsque l’on ne peut pas répondre à une question puisque répondre en faisant un hors sujet atteindrait bien plus la légitimité de l’orateur ! (En sus, la franchise renforce l’intégrité !)

    Merci pour l’article 🙂

    Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s