Entendons-nous bien

temps de lecture (à voix haute) : 2 min. 10 sec.

2 ans que vous n’aviez pas vu Maxime, votre ancien chef de projet, vous vous réjouissiez par avance de ce déjeuner au cours duquel vous alliez pouvoir enfin prendre de ses nouvelles… Et, au passage, glaner quelques informations utiles pour vos futurs projets ! Bref, un moment d’échange, de dialogue constructif. Ça, c’était ce que vous aviez prévu. Mais dans le concret de cette brasserie bruyante, vous avez passé la première demi-heure à tenter de lire sur ses lèvres, lui demander de parler plus fort, dethreeMonkeys répéter, à vous pencher par dessus la table pour tenter d’attraper un mot… et la seconde demi-heure à renoncer, faire semblant, souriant, opinant de la tête, suivant à la lettre le conseil prodigué par Confucius dans ses Entretiens que vous lisiez justement hier soir pour trouver le sommeil : « devant l’impolitesse, ne pas regarder, ne pas écouter, ne pas parler, ne pas bouger ».

Parce que Maxime est inaudible. Déjà à l’époque, en réunion, il fallait tendre l’oreille. Vous le saviez, vous avez juste occulté ce détail en choisissant le restaurant… Fatiguant, n’est-ce pas ? Et vous, alors, parlez-vous assez fort ? Êtes-vous sûr que ce que vous inflige Maxime, vous ne l’infligez pas vous aussi, parfois, dans vos prises de parole, en réunion ?

Parlez à celui ou celle qui est le plus loin de vous
N’oubliez pas que vous parlez pour quelqu’un. Et souvent, plusieurs personnes. Alors visez de préférence la plus éloignée de vous. Dites-vous que c’est sur elle que vous voulez que le message porte, et focalisez-vous plus sur l’effet que vous souhaitez produire sur elle que sur le contenu de l’information, du message. Même si cela ne doit pas vous empêcher de regarder les autres, votre discours sera sous-tendu par une vraie relation et tout naturellement, votre voix suivra en terme d’intensité.

Soyez sincèrement concerné par la réaction de votre public
Vous parlez pour produire un effet, le plus simple reste donc de vérifier, au fur et à mesure, que cet effet se produit bien ! Surveillez les réactions, décodez les levers de sourcils, interrogations, surprises. Les visages sont pleins de vie quand on y prête attention… Alors prenez ce qu’on vous offre, et nourrissez-en votre discours !

Parce que bon… C’est important de vous faire entendre un peu, non ?

Vous voulez être informé des prochains articles ? inscrivez-vous à droite pour recevoir une notification par e-mail. Cet article vous plaît ? Faites-en profiter les autres en le partageant sur vos réseaux. Vous avez un avis sur la question ? Une question sur cet avis ? Laissez un commentaire.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s